Achetez des livres de Richard Wurmbrand

Vous pouvez acheter ces livres:
• Rue des Juifs
• La femme du Pasteur
• Si j’avais trois minutes
• Croire pourquoi

Prix 20 $ plus 10 $ de frais poste et de manutention, pour chacun de ces titres. Téléphonez au 450-967-7792

Faites un Don maintenant !

Vous pouvez effectuer un don de (minimum 20,00 $ s.v.p.) à l’Aide aux Églises Martyres en cliquant sur le bouton PayPal « Faire un don » ci-dessous.

Calendrier

septembre 2021
L M M J V S D
« Avr    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Adorer signifie embrasser

Un texte de Richard Wurmbrand

Bien chers amis,

Le mot grec pour «adorer» est «proskuneo», ce qui signifie «embrasser». En latin, le mot «adoratio» vient de «ad oris»: «à la bouche», parce que, dans l’antiquité, comme maintenant chez les orientaux, la marque du plus grand respect consistait à toucher sa bouche avec la main et à envoyer un baiser.

L’âme croyante prie: «Qu’il me baise des baisers de sa bouche.»
(Cantique des Cantiques 1:2)

Un jour Jésus fit le reproche suivant à un homme: «Je suis entré dans ta maison et…tu ne m’as pas donné de baiser.»(Luc 7:44,45)

Une relation avec Jésus-Christ est comme un échange de baisers. C’est un «alleluia de toute façon» du sommet de la tête à la plante des pieds, quelles que soient les circonstances. Dans l’amour, il n’y a pas de crainte.Dans la prison de Gherla, l’évêque Rusu de l’Eglise roumaine uniate fut enfermé dans une cellule très froide.

En 1963, il dit aux autres évêques emprisonnés avec lui: Mes frères, je m’en vais à Jésus qui m’appelle pour me donner le prix pour la vie que je lui ai dédié et que j’ai vécue en amitié avec Lui et avec son Eglise.» Après ces paroles, il s’étendit sur le parterre et mourut. Maintenant le peuple roumain reprend sa vie de foi grâce à l’héroisme chrétien de ses pasteurs qui ont su mourir pour que lui vive dans le Christ.

Men ne croyait pas à la mort

Alexandre Men, le célèbre prêtre chrétien hébreu soviétique, a été tué le 9.9.1990 en Russie. Certains soupçonnent la police secrète, d’autres les antisémites, dêtre responsables de cette mort. Fondamentalement cela revient au même parce que le KGB protégeait les ennemis des Juifs.

Le reporter qui interrogea sa femme s’étonna qu’elle n’ait pas l’air d’une veuve affligée. Joliment vêtue et coiffée, elle reçut le journaliste avec un sourire.

«Quel âge avez-vous?» lui demanda-t-il. «Cinquante ans» répondit-elle. «Mais vous en paraissez trente!», s’exclama le reporter. «Beaucoup me l’ont déjà dit. C’est parce que j’ai vécu avec Alexandre une vie à part.

Non pas qu’il m’ait gâtée oú m’ait portée à bout de bras. Nous étions entourés de trop de gens. Mais c’est parce qu’Alexandre vivait au-dessus de toutes les choses qui affectent la vie ordinaire. Il était simple, généreux, complaisant et très bon. Il vivait dans un monde totalement différent. La vie avec lui m’a fait paraître jeune.

Il ne croyait pas à la mort. Il n’a jamais eu peur bien qu’il ait eu beaucoup d’ennemis. Je ne sais pas qui l’a tué. Il aimait tout le monde. Mais, en un sens, il dérangeait. Il gênait les anti-sémites parce qu’il était un Juif et la police secrète par le simple fait qu’il existait. On dit qu’il possédait beaucoup de documents prouvant les crimes de la hiérarchie orthodoxe.

Celle-ci collaborait avec les communistes et le haissait aussi; mais lui les comprenait tous.
D’autres ne lui pardonnaient pas sa largeur d’esprit. Il était un véritable chrétien, pacifique, sans fanatisme, ne se perdant pas dans les détails qui séparent les humains. Sans lui, je vis comme dans un rêve.»

Alexandre Men a beaucoup souffert; mais nous le rencontrerons de nouveau. Il nous a précédé sur le chemin de la perfection parce qu’il connaissait la promesse de Jésus que «rien ne pourra vous nuire» (Luc 10:19). Il ne craignait rien et était serein. Nous, qui sommes troublés même par des événements mineurs, restons loin derrière lui.

Celui qui a commandé: «Tu ne tueras pas» a aussi dit: «Que votre coeur ne se trouble pas.» Il est interdit de commettre un meurtre.

Soyez meilleurs, plus aimants que les autres

«Courez de manière à remporter le prix.» (1 corinthiens 9:24) Il ne suffit pas d’être bon. Elie confessa devant Dieu: «Je ne suis pas meilleur que mes pères.» (1 Rois 19:4) On attend de nous que nous soyons meilleurs que des parents fidèles et pieux, meilleurs que nos prédécesseurs dans la foi.

Nous devrions être décidés à précéder les autres sur le chemin de la sainteté. Nous sommes dans une compétition. Il y a une grande distance entre un pécheur sauvé et un modèle de sainteté. Un voyage de 100 kilomètres commence par un pas, puis un autre, jusqu’à ce que le but soit atteint.

J’ai décidé il y a 55 ans d’obtenir une médaille d’or dans cette course. Je n’ai pas encore réussi mais je ne désespère pas. Je n’ai que 83 ans. Vous aussi, persévérez!

Persécution par de faux dirigeants d’Eglises

Dana les anciens pays communistes, les autorités ne persécutent plus les chrétiens directement, mais les mouchards dans les églises continuent ce travail de traîtres.
Jésus a annoncé que nous verrions «L’abomination de la désolation établie en lieu saint» (Matthieu 24:15). Cela pourrait aussi s’appliquer aux Eglises orthodoxes officielles de l’Europe de l’Est.

Lénine a écrit que “tout flirt avec la notion de Dieu était une perversion» mais certains responsables religieux ont flirté avec les ennemis de Dieu. Le communisme a été vaincu, mais ces évêques restent fidèles à leur bestiale concubine rouge.

En URSS, l’Eglise orthodoxe, soutenue par le KGB de Staline, s’est appropriée de centaines de lieux de culte de l’Eglise uniate d’Ukraine. Les évêques ont collaboré avec les communistes et dénoncé des prêtres et des milliers de fidèles de cette Eglise. Beaucoup sont morts en prison.

Maintenant que les gouvernements russe et ukrainien ont autorisé l’Eglise uniate à célébrer à nouveau son culte, les orthodoxes, aidés par les anciens communistes, essaient de garder ce qu’ils ont volé. Il y a des combats allant jusqu’à des effusions de sang pour empêcher les uniates de reprendre possession de leurs églises.

Le patriarche Alexei II, comparse mal famé des communistes – à l’image du grand prêtre Caiphe qui était à la botte de Rome – persécute même les orthodoxes qui ne sont pas d’accord avec lui. Avec l’aide des communistes, il empêche les orthodoxes qui suivent le métropolite anti-communiste Vitaly d’ouvrir les lieux de culte. Les hommes d’Alexei utilisent même la force contre ceux qui refusent le compromis.

Vous pouvez voir l’analogie avec la situation en Roumanie, oú le patriarche collaborationniste et pro-communiste Theoctiste persécute le métropolite Corneanu, homme de la paix et de la concorde.

Les Eglises devraient être purgées

Dans tous les anciens pays communistes, le clergé des Eglises officielles qui ont collaboré avec les communistes et qui continue même maintenant de le faire devrait être démis de ses fonctions.

En Tchéco-Slovaquie, différentes Eglises protestantes confessent publiquement leur péché d’être restées trop longtemps silencieuses au sujet de la terreur des impies et remplacent les dirigeants qui ont travaillé main dans la main avec les communistes.

Les dirigeants chrétiens occidentaux qui traitèrent en frères les complices de ceux qui assassinaient les croyants devraient aussi se repentir.

De nouveaux problèmes

Les chrétiens ne sont pas mis en prison pour leur foi en ancienne URSS et dans les anciens pays communistes de l’Europe de l’Est. Mais ils peuvent être encore aujourd’hui inquiétés par des voies détournées, là oú le communisme sévit encore par ses conséquences et l’appareil de répression des anciens dictateurs est encore en place, comme par exemple en Roumanie. Les années de souffrances ont laissé des marques. Beaucoup d’anciens prisonniers sont malades. A la suite de leur arrestation, leurs maisons et leurs biens ont été entièrement confisqués. Ils sont maintenant dans l’indigence.

Ceux qui ont subi de longues peines d’emprisonnement ont de grandes difficultés de réadaptation à la liberté. En ancienne URSS par exemple, Victor Belich a passé 20 ans dans une cellule d’isolement – sans un livre, sans même pouvoir parler à quelqu’un, sans contact avec sa famille.

La situation est même pire pour ceux qui avaient été placés en saile psychiatrique à cause de leur foi. Etre enfermé pendant des dizaines d’années avec des malades mentaux laisse des traces. Des familles ont été brisées. Des enfants ont grandi sans leurs parents.

Tous les anciens prisonniers ont besoin de vos prières affectueuses.

Dans ce monde de haine, des croyants apportent l’Evangile d’amour aux hommes de toutes les nations. Nous vous remercions de vos dons qui sont utilisés pour notre travail dans ces différents pays. En Russie, en Inde ou en Roumanie, une famille de pasteur peut vivre avec un soutien de 25 dollars par mois.

A vous en Jésus-Christ

Richard Wurmbrand

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>