Achetez des livres de Richard Wurmbrand

Vous pouvez acheter ces livres:
• Rue des Juifs
• La femme du Pasteur
• Si j’avais trois minutes
• Croire pourquoi

Prix 20 $ plus 10 $ de frais poste et de manutention, pour chacun de ces titres. Téléphonez au 450-967-7792

Faites un Don maintenant !

Vous pouvez effectuer un don de (minimum 20,00 $ s.v.p.) à l’Aide aux Églises Martyres en cliquant sur le bouton PayPal « Faire un don » ci-dessous.

Calendrier

septembre 2021
L M M J V S D
« Avr    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Découvrir l'homme caché

Des psychiatres ont dû s’occuper des anciens otages du Liban qui avaient souffert de privation sensorielle pendant des années. Pendant tout ce temps ils n’ont jamais entendu ou vu personne à part leurs ravisseurs. Ils n’ont jamais senti le parfum d’une fleur. Leur nourriture n’avait pas de goût. Ils avaient les mains attaches. Ils ne pouvaient rien toucher. Leurs sens n’ont reçu aucune sensation du monde qui les entourait.

Nos frères dans la foi ont été dans des situations semblables plus longtemps que ces otages. Victor Belik, actuellement pasteur en URSS, a été dans une cellule semblable sans pouvoir communiquer avec personne d’autre que ses tortionnaires. Tertulian Langa, actuellement vicaire général de l’Église Uniate roumaine, a été emprisonné pendant seize années dans les geôles communistes; il a connu sa fille à la sortie de la prison; elle était une demoiselle de 17 ans…George Gutiu, évêque de la même Église, est un ancien prisonnier condamné à mort pour « trahison à l’État communiste »… Pendant trois ans de suite, il a été tenu dans la cellule des condamnés à mort; toutes les fois quand la porte de sa cellule s’ouvrait, il pouvait croire que c’est pour qu’on l’amène devant le peloton d’exécution…

Des personnes comme eux se réfugiaient dans les replis de leur âme, ce que la Bible appelle « l’homme caché du coeur » (I Pierre 3:4). Les jours oû elles ne subissent pas de cruautés physiques, elles entendent et voient des réalités inaccessibles aux croyants qui vivent dans des conditions normales.

Chacun de nous est un temple de Dieu (I Corinthiens 3:16). Une fois par année seulement le grand prêtre entrait dans une pièce complètement obscure, de la grandeur d’une cellule de prison, le saint des saints. Il savait qu’il y avait là deux anges quand même il ne les voyait pas. Chaque année, le jour du grand pardon, Dieu parlait avec le grand prêtre par ces deux chérubins.

Il n’existe pas de rapports écrits de ce que Dieu leur disait. Toutes les choses ne doivent pas être connues. Le dernier soir Jésus a dit à ses apôtres qu’Il laissait d’importantes vérités non dites parce qu’ils ne pourraient pas encore les supporter.

Des croyants qui ont subi de longs emprisonnements en cellules solitaires ont fait des expériences spirituelles particulières. Elles ne peuvent pas être traduites facilement avec des mots. C’est comme une mariée embrassée par son bien-aimé. Des lèvres pressées par un baiser restent silencieuses.

J’ai seulement effleuré les choses inexprimables que j’ai exprimées durant ces années dans mes livres « Sermons au cachot », « Si les murs pouvaient parler » et « Seul avec Dieu ». Ils ne disent pas ce qui s’est passé mais conduisent le lecteur lui-même vers le silence dans lequel Dieu parle.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>