Achetez des livres de Richard Wurmbrand

Vous pouvez acheter ces livres:
• Rue des Juifs
• La femme du Pasteur
• Si j’avais trois minutes
• Croire pourquoi

Prix 20 $ plus 10 $ de frais poste et de manutention, pour chacun de ces titres. Téléphonez au 450-967-7792

Faites un Don maintenant !

Vous pouvez effectuer un don de (minimum 20,00 $ s.v.p.) à l’Aide aux Églises Martyres en cliquant sur le bouton PayPal « Faire un don » ci-dessous.

Calendrier

septembre 2021
L M M J V S D
« Avr    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Je ferai miséricorde...

Un texte de Richard Wurmbrand

Je ferai miséricorde à qui je veux faire miséricorde, et j’aurai pitié de qui je veux avoir pitié

On amena chez un psychiatre un homme dont la folie consistait à se croire un cadavre. Le psychiatre était persuadé que sa guérison serait facile si, après lui avoir montré que les cadavres ne saignent pas, on le piquait, ne fût-ce qu’avec une aiguille, et que le sang jaillisse.

L’homme en question fut conduit à la morgue où il assista à plusieurs autopsies. Le psychiatre le convainquit ainsi que les cadavres ne saignent pas. Puis, pour lui prouver qu’il était bien vivant, il lui entailla légèrement le doigt avec un canif. Le sang se mit à couler et l’homme s’écria : « Ainsi, on m’a trompé ! Les cadavres saignent ! »

Nous sommes parfois désolé à propos de si nombreuses personnes à qui nous avons témoigné du Christ—parfois des membres de notre propre famille—et qui n’acceptent pas le message de l’Évangile. Ce n’est pas toujours de notre faute.

Il existe une ignorance que l’on peut vaincre, et une autre qui est invincible. Les réaction des êtres humains sont souvent irrationnelles. L’argument le plus fort réussit rarement à faire changer le point de vue qu’un homme tient de sa naissance, de son éducation, des circonstances ou de son appartenance à une certaine religion ou à un pays déterminé. Les préjugés sont toujours plus puissants que les faits.

Notre responsabilité consiste à témoigner pour le Christ et à prier. Les élus recevront le témoignage, accomplissant ainsi ce qui a été prévu pour avant la création du monde. L’ignorance capable d’être vaincue ne peut l’être que par le dialog et les bons exemples. Là où elle est irréductible, il faut abandonner les choses entre les mains de Dieu qui est Amour et Justice à la fois. Ne brisez pas la paix de votre coeur en y entretenant une fausse culpabilité en ce qui concerne votre impuissance à convaincre les autres.

« Tu ne commettras pas de meurtre »

Abraham Lincoln fut le premier acheteur d’une mitrailleuse pour se défendre. Mais cela ne lui servit absolument à rien car il fut abattu d’un coup de pistolet.

La mitrailleuse a été inventée par l’Américain R.-J. Gatling. Il espérait qu’en donnant à un seul soldat la possibilité d’en faire autant que cent, il n’y aurait plus besoin de grandes armées. Or ces dernières sont devenues, au contraire, bien plus importantes que jamais.

Hiram Maxim eut le brevet d’invention d’une mitrailleuse encore plus perfectionnée à la suite d’un « conseil » reçu en Europe : « Abandonnez la chimie et l’électricité ; si vous voulez remplir vos poches, trouvez quelque chose qui permettra à ces Européens de se couper mutuellement la gorge avec plus de facilité ! » Il gagna énormément d’argent. Non seulement les Européens, mais aussi les Africains, les Asiatiques et les Australiens en usèrent pour s’entretuer. Et les Américains participèrent également au sacrifice sanglant.

Le Moyen Âge a été un temps de guerre chevaleresque. La guerre de Sécession, aux États-Unis, fut une guerre où « la pelle » avait remplacé la chevalerie (jeu de mots « shovelry », « chivalry »), disait-on. Après la bombe atomique sur les villes du Japon, il n’est même pas resté de cadavres pour qui creuser un tombe à la pelle !

La solution, pourtant, est si simple. C’est la parole de Dieu : « Tu ne tueras pas. » Dieu ne vous défend pas d’être tué, mais de tuer. Quand on connaît la vie éternelle, on n’a plus peur. Les enfants de Dieu peuvent librement être bons. Tandis que, dans le monde, on se livre à la course aux armements, il nous faut courir une autre course, celle qui mène à Jésus.

De même que ce monde a multiplié ses moyens de destruction, multiplions de notre côté les actes d’amour et de bonté.

Richard Wurmbrand

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>