Achetez des livres de Richard Wurmbrand

Vous pouvez acheter ces livres:
• Rue des Juifs
• La femme du Pasteur
• Si j’avais trois minutes
• Croire pourquoi

Prix 20 $ plus 10 $ de frais poste et de manutention, pour chacun de ces titres. Téléphonez au 450-967-7792

Faites un Don maintenant !

Vous pouvez effectuer un don de (minimum 20,00 $ s.v.p.) à l’Aide aux Églises Martyres en cliquant sur le bouton PayPal « Faire un don » ci-dessous.

Calendrier

avril 2018
L M M J V S D
« Jan    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

L’étranger est la figure par excellence de l’homme biblique

Chers amis et bienfaiteurs,

Dans notre civilisation sécularisée où chacun a tendance à vivre isolé, l’étranger ne peut devenir que l’objet d’une méfiance particulière. Et même lorsqu’il n’est pas rejeté avec hostilité, il se heurte à une froide indifférence d’une société qui lui reste fermée. C’est cela ce qui se passe maintenant.

Pourtant l’étranger, l’immigré est la figure par excellence de l’homme biblique, de l’enfant d’Israël mais aussi du chrétien en route vers le Royaume. Nous sommes tous des étrangers dans ce monde. Nous sommes tous comme Abraham, qui avait quitté sa patrie sans trop savoir où il allait. C’est bien là, l’acte fondamental de la foi : se détacher de sa famille, de sa patrie, pour se mettre en route vers le Royaume.

Le respect, l’hommage dû à l’étranger et à l’émigré est souligné dans le Nouveau Testament. Le Christ lui-même exprime sa prédilection pour l’étranger. Souvenez-vous de la guérison des dix lépreux qui comptaient dans leur groupe un Samaritain : il ne s’est trouvé parmi eux, s’exclamera Jésus, personne pour revenir rendre gloire à Dieu, sauf cet étranger (Luc 17/18) ; tout comme du fameux « j’étais étranger et vous m’avez accueilli (Mt 25,35-45) » de la parabole du Jugement dernier. Ici, le critère par lequel nous serons jugés, le critère qui déterminera notre entrée dans le Royaume, sera notre comportement envers les déshérités, en particulier l’étranger.

Notre destinée éternelle dépend donc de notre comportement envers l’étranger, qui n’est autre qu’un émigré puisque en chaque étranger se cache le Christ. Aussi, reçois l’émigré à ta table, tu reçois le Christ ; rejette l’étranger, tu rejettes le Christ car ton éternité se joue sur ton hospitalité ou ta xénophobie.
Ce qui peut et doit être changé, c’est la mentalité, l’attitude vis-à-vis de l’émigrant. Et dans l’autre sens, il en est de même de celui qui émigre, car il n’a pas que des droits ; il a aussi des devoirs et des comptes à rendre là où il est accueilli.

Ceci, parce que tout être est créé à l’image de Dieu, autrement dit à l’image de la Trinité et précisément, parce qu’il est créé à l’image de Dieu, l’homme ne peut pas s’accomplir dans l’autonomie mais dans la relation avec l’autre. « Nous sommes, écrit l’évêque Kallistos Ware, appelés à reproduire sur terre le mouvement de l’amour partagé, du don de soi mutuel, de la solidarité, du dialogue et de la réciprocité, tel qu’il existe éternellement dans la Trinité ». Mon prochain, c’est donc mon frère ; c’est celui qu’à chaque pas je rencontre ; que je tente d’éviter mais il ne se laisse pas faire. Aussi loin que j’essaie de m’enfuir, il me rattrape toujours, il est là, il regarde, il interroge, il demande, il supplie, le plus souvent sans parole.

Mon prochain, c’est aussi celui qui me met mal à l’aise par l’intensité de sa détresse. « J’étais étranger et tu m’as accueilli », « Le Seigneur protège l’étranger » …

Cela nous amène nécessairement à cette question d’actualité : comment recevoir l’étranger ?
Il s’agit de voir en lui quelqu’un qui est en situation de demande, de besoin, qui est en situation de vulnérabilité. Quelqu’un qui n’a pas pris à la légère sa décision de quitter son pays, sa famille, et qui se trouve parmi nous porteur d’un double message.

Le premier message, c’est que l’étranger émigré se trouve en situation de pauvreté matérielle, et nous avons une vocation de prendre au sérieux cet appel, puisque c’est l’appel que le Christ nous adresse très explicitement dans l’Evangile : ce que vous avez fait aux plus pauvres, c’est à moi que vous l’avez fait. Le deuxième message, c’est qu’il nous invite à nous enrichir. Il nous invite à nous enrichir de sa présence et de sa différence. Le christianisme est la religion de la relation : relation à Dieu et relation au frère. L’autre est toujours différent. Cette différence parfois dérange, insupportable mais à la fois elle peut enrichir. Saint-Exupéry écrit dans « Le petit prince » : « Ta différence m’enrichit ». La différence du réfugié qui arrive dans un de nos pays peut nous enrichir par la diversité culturelle qu’elle nous apporte. Il est donc important de ne pas passer à côté de cette occasion.

Laissons-nous donc faire, laissons parler notre cœur, notre conscience, comme l’a fait le bon Samaritain de l’Evangile. Ne nous séparons pas de ceux de nos frères qui sont les plus pauvres car nous ne savons pas dans quels chemins de justice, de vérité, de joie et d’amour ils peuvent nous entraîner.

Paix, justice, partage dans l’amour : tout cela se retrouve dans les épreuves que nous vivons comme les valeurs les plus constructives de cette humanité qui cherche à s’humaniser toujours plus. Il y a certes bien d’autres valeurs dans la vie intérieure de la personne. Mais la personne est essentiellement communion comme Dieu est communion. C’est en elle que l’homme se réalise comme image et ressemblance de Dieu, autrement dit comme déiforme. Et si, de par sa constitution à l’image et à la ressemblance de Dieu, l’homme est divin, il le sera toujours davantage s’il se reconnaît comme aimé et aimant.

Message de Février 2018

Chers amis et bienfaiteurs,

Nous voici plus ainés d’une année. Le bilan de 2017 est bon, nous vous remercions pour vos dons généreux qui ont permis la continuation de nos projets charitables et culturels.

Nous avons édité deux livres de témoignage qui aideront à la récupération de la morale chrétienne, du bon sens,

Continuer la lecture de Message de Février 2018

25e anniversaire de prêtrise du Très Révérend Radu Roscanu

Invitation

Date: 19 juin, 2016, Jour de la Pentecôte, 10h30; Lieu: Monastère de la Protection de la Mère de Dieu, Orthodoxe Adresse: 168, Chemin Louisa, Wentworth, Québec,

Nous vous invitons à prendre part à la fête du vingt-cinquième anniversaire de l’ordination de notre Protopresbytre,

• En participant à la Divine Liturgie d’Action de

Continuer la lecture de 25e anniversaire de prêtrise du Très Révérend Radu Roscanu,

Vivre dans un complet accord avec la loi du Christ

Chers amis,

Notre christianisme en Occident, de par sa liberté de culte et son confort matériel, a exclu l’expérience de la souffrance comme moyen divin de croissance à la fois individuelle et collective.

La profondeur du vide intérieur, l’adversité des puissances démoniaques opposées à l’Évangile de Jésus-Christ et animant les idéologies humaines qui

Continuer la lecture de Vivre dans un complet accord avec la loi du Christ

Votre appui est grandement apprécié

Chers amis,

Nous sommes encore dans la période éclairée par la résurrection du Christ. En tant que donateurs, vous avez donné, selon vos moyens, vos dons qui ont fait possible la continuation de notre engagement missionnaire. Vous avez compati avec les pauvres et avec les souffrants. Soyez remerciés pour tout don et geste de

Continuer la lecture de Votre appui est grandement apprécié